L'évaluation des risques est effectuée à partir des résultats du diagnostic amiante avant travaux qui doit être remis par le donneur d'ordres.

Cette évaluation répond aux neuf principes généraux de prévention.  ( Article L.4121-2 du Code du Travail ).

 


 Elle comprend notamment les préconisation suivantes : (source OPPBTP)


 -> pour éviter au maximum les risques

Contourner les zones amiantées (par exemple choisir autre chose que les faux plafonds pour faire passer des câbles).

Limiter au maximum la création de poussières.

Choix des implantations et des cheminements limitant les interventions dans les zones amiantées.

Dépose des équipements contenant de l'amiante sans démontage sur place (exemple une chaudière ...).


-> pour combattre les risques à la source

Ne pas découper ni casser des matériaux contenant de l'amiante.

Utiliser des outils à main (burin, coupe-tube, spatule ...)  et humidifier.

Humidifier et surfacter (eau + tensio-actifs) les matériaux et les zones d'intervention.

En cas d'utilisation d'outils électriques à vitesse lente, ceux-ci doivent être reliés à un aspirateur à filtre de très haute efficacité (T.H.E).

Réutilisation de supports existants, évitant de nouvelles destructions et de nouveaux percements.


-> pour prendre des mesures de protection collective qui sont prioritaire sur les mesures de protection individuelle : 

Mettre en place un balisage.

Afficher consignes et panneaux de signalisation.

La zone de travail doit être confinée selon la nature des interventions, avec épuration de l'air (extracteurs et épurateurs THE).

Un accès unique à la zone de travail doit être aménagé avec procédure de décontamination : SAS à trois compartiments.