D'après une étude menée par la CAPEB et l'INRS en 2013 (travailleurs équipés de badges amiante collectant les fibres par attraction électrostatique)

 


- 35% de badges positifs

- 40% des travailleurs ayant un badge positif pensaient ne pas avoir été en contact avec de l'amiante

- 63% des travailleurs exposés n'avaient jamais utilisé de moyens de protection

 


1 Million de travailleurs du secteur du bâtiment sont concernés par les risques d'inhalation de fibres d'amiante.